4-12 août 2018 - TorontoAchetez des billets
X
FR EN
Accueil   Nouvelles   Ce qu’ils ont dit… 8 août 2017

Ce qu’ils ont dit… 8 août 2017

09 Août 2017
Écrit par: Tennis Canada
Écrit par: Tennis Canada

Denis Shapovalov, au sujet de ce qu’il a ressenti quand il s’est amené sur le Court central :

Beaucoup de gens étaient là pour me soutenir. D’abord et avant tout, j’aimerais les remercier. Je ne pense pas que j’aurais pu remporter ce match sans eux. Ils sont tellement bons. Je n’avais jamais participé à un match avec une atmosphère aussi vivante et aussi intense. Je leur dis un gros merci.

 

Shapovalov, à propos des encouragements de Wayne Gretzky pendant son match :

Je ne me concentrais évidemment pas trop sur Wayne parce que sinon, ça ne se serait sûrement pas très bien passé (rires). Oui, c’est super de pouvoir compter sur quelqu’un comme lui. Honnêtement, c’est mon idole de jeunesse. C’est incroyable qu’il assiste à mes matchs, qu’il s’intéresse à ce que je fais.

 

Alexander Zverev, au sujet de son travail pendant la saison morte :

Au cours des trois dernières années, j’ai toujours mis fin à ma saison assez tôt afin de pouvoir travailler sur l’aspect physique. Il y a toujours un mois où je ne touche même pas à ma raquette. Je me suis beaucoup amélioré. Au cours des trois dernières années, j’ai pris environ 10 kilogrammes. Ça me donne une chance de rivaliser et même de battre les meilleurs du monde dans de gros tournois. C’était mon objectif principal lors des trois dernières saisons mortes.

 

Ernesto Escobedo, sur sa surprise d’avoir été le joueur repêché :

J’ai su que je jouais environ cinq minutes avant que j’aille sur le court. En fait, j’étais en train de manger et on m’a appelé pour me dire que j’avais été repêché. J’étais vraiment sous le choc.

J’avais évidemment prévu rester dans le coin jusqu’à demain, mais je pensais prendre l’avion pour Cincinnati jeudi. Maintenant que j’ai été repêché et que j’ai gagné, je serai du deuxième tour. Je ne sais pas qui est mon prochain adversaire. Je suis simplement heureux d’être ici.