4-12 août 2018 - TorontoAchetez des billets
X
FR EN
Accueil   Nouvelles   Ce qu’ils ont dit… 9 août 2017

Ce qu’ils ont dit… 9 août 2017

10 Août 2017
Écrit par: Tennis Canada
Écrit par: Tennis Canada

Denis Shapovalov, au sujet des attentes envers lui :

Je joue d’abord et avant tout pour moi, pas pour ce que les gens pensent de moi. Alors je n’ai pas de problème avec les attentes, je sais ce que je suis capable de faire. C’est vrai que parfois cependant, je me surprends moi-même, comme c’était le cas aujourd’hui.

Mais au final, c’est un sport. Certains font bien, d’autres moins. Tu as de bonnes et de moins bonnes semaines. Ça arrive tout le temps. Il faut juste de la constance. Et il faut la trouver à l’intérieur de soi.

 

Shapovalov, à propos de l’ambiance qu’il y avait sur le court pendant son match :

Je n’ai jamais joué dans une atmosphère comme celle-là. C’était tellement bruyant. Sur ma balle de match, mes tympans ont failli éclater. La foule m’encourageait tellement fort, c’était complètement fou. C’est tellement amusant d’être sur ce court. Je me sens privilégié de faire partie de ce tournoi.

 

Rafael Nadal, à propos de son niveau de français :

Mon français est très mauvais (rires). Mais puisque je suis de Majorque, où on parle le catalan, et que le catalan et le français ne sont pas si différents, je peux comprendre un peu si on me parle lentement. Je le comprends bien, mais je ne le parle qu’un tout petit peu.
Milos Raonic, à propos de son début de match en dents de scie :

J’ai simplement mal commencé mon match. [Adrian Mannarino] a commencé à être de plus en plus à l’aise. J’ai été en mesure de revenir un peu, mais je ne servais pas bien. Je n’ai pas bien fait les choses que j’aurais dû bien faire. Il a mieux dicté le jeu que moi. Je ne frappais pas la balle particulièrement bien.

 

Raonic, à propos de sa déception de ne pas avoir pu faire mieux à la maison :

J’aurais évidemment voulu que ça se passe différemment ici. Ça n’a pas été le cas. En espérant pouvoir renverser la vapeur bientôt puisque je ne suis pas particulièrement fier de mon niveau de tennis aujourd’hui.

 

Roger Federer, à propos de son adversaire canadien Peter Polansky :

J’aime beaucoup Peter. Ça fait un bout de temps qu’on se connaît. Je me suis toujours bien entendu avec lui. C’était bien de le voir bien faire au cours des derniers mois. Il a atteint le meilleur classement de sa carrière et je suis très content pour lui. J’espère vraiment qu’il pourra terminer la saison en force.

 

Federer, au sujet de la façon dont il a célébré son anniversaire mardi :

J’ai reçu cinq gâteaux, je n’en ai fait aucun moi-même. Ils sont gros donc j’en aurai pour toute la semaine à les manger, il faudra que je fasse beaucoup de sport (rires). C’était plutôt calme hier. J’ai passé la journée avec mon entourage. J’ai frappé quelques balles, mais j’étais un peu fatigué. Le soir, nous sommes allés manger tous ensemble et nous sommes allés voir Coldplay. C’était très sympa comme journée. Forcément, ma famille me manquait un peu, mais je pourrai fêter avec eux la semaine prochaine à Cincinnati.