4-12 août 2018 - TorontoAchetez des billets
X
FR EN
Accueil   Nouvelles   Dévoilement du tableau principal : un 1er tour relevé et un duel canadien

Dévoilement du tableau principal : un 1er tour relevé et un duel canadien

05 Août 2017
Écrit par: Tennis Canada
Écrit par: Tennis Canada
Classé sous:

Lors du dévoilement du tableau principal de la Coupe Rogers 2017, vendredi, un affrontement a particulièrement attiré l’attention dans le bas du tableau : le duel entre les Canadiens Vasek Pospisil et Peter Polansky.

Certains diront qu’un match entre deux joueurs locaux aussi tôt dans le tournoi est bien malheureux puisqu’il n’y en a qu’un des deux qui pourra passer au tour suivant, mais d’autres plus optimistes soulèveront qu’au moins, cette situation garantit qu’il y aura au minimum deux joueurs canadiens au deuxième tour puisque Milos Raonic, sixième tête de série, profite d’une exemption au tour initial.

« Ce n’est jamais facile, ni pour l’un ni pour l’autre, de rencontrer un copain », a déclaré Louis Borfiga, responsable du développement de l’élite au sein de Tennis Canada. « Ça devrait être un match assez émotionnel. Je pense que Vasek devrait être le favori donc ça va lui mettre un peu plus de pression. »

« Les joueurs du même pays qui jouent l’un contre l’autre à la maison, c’est toujours difficile parce que celui qui est moins bien classé veut faire ses preuves », a évoqué Eugène Lapierre, directeur de la Coupe Rogers. « Polansky va tout mettre sur le terrain, d’autant plus qu’il arrive en confiance puisqu’il vient d’atteindre trois finales de suite dans des tournois Challengers. Je l’ai vu jouer la semaine dernière à Granby et c’est un joueur qui respire la confiance. […] Je vais aller le voir, moi, ce match. C’est certain. »

Et non seulement sommes-nous assurés de voir à l’œuvre au moins deux athlètes canadiens en deuxième ronde, mais le gagnant du duel Pospisil-Polansky est également certain de faire face au Suisse Roger Federer au deuxième tour. De quoi réjouir les organisateurs du tournoi et les amateurs de tennis.

« Ce sera le premier match de Federer en plus, qui devrait avoir lieu mercredi, a soulevé Lapierre. Et ce sera contre un Canadien. Ça promet d’être très intéressant. »

Raonic aura quant à lui à se mesurer en deuxième ronde au vainqueur de l’affrontement entre le Français Adrian Mannarino et le Russe Daniil Medvedev, tandis que le jeune espoir canadien Brayden Schnur devra dès le premier tour faire face au Français Richard Gasquet, 29e mondial.

« Il joue une des valeurs sûres du circuit en la personne de Richard Gasquet, donc je pense qu’il devra se servir de ce match comme d’une bonne expérience pour le futur, a évoqué Borfiga en parlant de Schnur. Mais au tennis, il faut y croire, tout est possible. C’est quand même un gros défi pour lui, ce ne sera pas un match facile. »

L’autre étoile montante du tennis canadien, Denis Shapovalov, pourrait sembler avoir un des tableaux les plus faciles selon certains, car il se mesurera à un joueur issu des qualifications. Mais d’après Borfiga, c’est plutôt l’inverse.

« Pour les entraîneurs, c’est la pire des choses. Jouer un joueur qualifié, ce n’est pas un bon tableau. Il vaut mieux affronter un joueur qui dispute son premier match qu’un joueur qui a déjà deux matchs derrière lui et qui s’est habitué au terrain, a mentionné Borfiga. Ce n’est jamais un bon tableau d’affronter un qualifié, surtout dans un tournoi aussi relevé que ça où les qualifications vont être très fortes. Les gens pensent que c’est plus facile de jouer un joueur qualifié, mais c’est un peu le contraire en fait. »

Le duel de premier tour entre les vétérans John Isner et Juan Martin Del Potro, qu’on a plutôt l’habitude de voir en fin de tournois, promet également d’être des plus intéressant.

« Il y a beaucoup [de matchs] de premier tour qui seraient une finale de n’importe quel tournoi dans l’année, a dit Borfiga. Je pense déjà à Isner-Del Potro, mais il y a aussi [Gilles ]Mueller-[Sam] Querrey avec deux joueurs qui sont très en forme ces derniers mois, et également un match super intéressant entre Gaël Monfils et Steve Johnson. Il y a [des duels] de premier tour vraiment incroyables. »

Lapierre avait qualifié de véritable « choc des générations » la Coupe Rogers 2017 en parlant du beau mélange entre les retours en force de Rafael Nadal et Federer, respectivement têtes de série no 1 et no 2, et l’ascension fulgurante de Dominic Thiem (no 3) et Alexander Zverev (no 4).

Borfiga s’est aussi dit bien emballé par la qualité du tennis offert par les deux jeunes.

« Il faut absolument inciter les gens à aller voir jouer Zverev et Thiem, a-t-il déclaré. C’est vraiment la nouvelle génération, ils ont un beau tennis, une belle personnalité et ils seront peut-être une belle surprise dans ce tournoi. […] Il faudra les surveiller de près. »