4-12 août 2018 - TorontoAchetez des billets
X
FR EN
Accueil   Nouvelles   Djokovic est prêt pour Madrid

Djokovic est prêt pour Madrid

10 Mai 2017
Écrit par: Tennis Canada
Écrit par: Tennis Canada
Classé sous:

La saison sur terre battue de Novak Djokovic se poursuit cette semaine à l’Open Mutua de Madrid. Il est la deuxième tête de série ainsi que le double champion de cette épreuve du Circuit Masters 1000 de l’ATP World Tour (2011, 2016).

Djokovic attirera assurément l’attention après qu’il ait fait le grand ménage dans son équipe de soutien, y compris son entraîneur de longue date Marian Vajda. Le Serbe fait cavalier seul, cette semaine, et a indiqué que cette situation durera jusqu’à ce qu’il trouve les perles rares pour l’aider à retrouver la forme. En 2016, Djokovic avait également dit au revoir à Boris Becker.

Après sa victoire aux dépens de Nicolas Almagro, au deuxième tour, le parcours de Djokovic à Madrid pourrait ressembler à ceci : Gilles Simon (3e tour), Kei Nishikori (QF), Rafael Nadal (DF), Andy Murray (F).

Vajda faisait partie de l’équipe de Djokovic depuis 2006. Cette année-là, le Serbe avait conquis le premier de ses 67 titres de l’ATP, à Amersfoort, aux Pays-Bas. C’est Vajda qui a accompagné Djokovic lors de la conquête de chacune de ses 12 couronnes de Grands Chelems. Quant à Becker, il a aidé Djokovic à mettre la main sur six de ses douze grands titres.

Il y a un an, Djokovic voguait sur une vague historique. Après avoir récolté son titre trophée des Internationaux d’Australie, Djokovic a remporté un (autre) «Sunshine Open» — Indian Wells et Miami la même année — et avait amorcé la saison sur terre battue le vent en poupe. En étant couronné champion de Roland-Garros, il est devenu le premier joueur depuis Rod Laver en 1969 à être le champion en titre des quatre épreuves du Grand Chelem. En 2015, Djokovic était passé à une victoire d’obtenir son Grand Chelem — gagner les quatre tournois la même année. Il avait conquis les Internationaux d’Australie, Wimbledon et les Internationaux des États-Unis, mais s’était incliné aux mains de Stan Wawrinka à Roland-Garros.

Roland Garros, 2016

Un an plus tard, le paysage est très différent pour le Serbe. Détrôné du sommet du classement par Andy Murray à la fin de 2016, Djokovic n’a pas rebondi autant qu’il l’espérait. En effet, sa feuille de route de 2017 ne comprend qu’un seul titre, soit celui de Doha, au Qatar, un tournoi du Circuit 250 de l’ATP considéré comme une épreuve préparatoire pour les Internationaux d’Australie. En finale, Djokovic avait alors eu raison de Murray en trois manches, mais n’a pas atteint d’autres matchs de championnat depuis. Il n’a pas su défendre ses couronnes de Melbourne, d’Indian Wells et de Miami.

 

Photos gracieuseté de l’Open de Madrid