4-12 août 2018 - TorontoAchetez des billets
X
FR EN
Accueil   Nouvelles   Nadal sur la bonne voie

Nadal sur la bonne voie

10 Août 2015
Écrit par: Tennis Canada
Écrit par: Tennis Canada
Classé sous:

Alexandre Parent

Cette année, l’Espagnol Rafael Nadal ne connaît pas la meilleure saison de sa carrière. Après avoir été longtemps absent du jeu en 2014 en raison de blessures, le neuvième joueur mondial sent qu’il se rapproche du niveau auquel il est habitué.

Le « Taureau de Manacor » n’a triomphé qu’à trois reprises depuis le début de la saison : à Buenos Aires, Stuttgart et tout récemment à Hambourg, une victoire qui le satisfait pleinement.

« Ç’a été une semaine très positive à Hambourg », a souligné Nadal en point de presse, dimanche. « L’une des semaines dont je suis le plus satisfait. Même si j’ai eu de bons et de mauvais moments, psychologiquement, j’ai été stable. »

« Je n’avais pas réussi à accomplir cela cette année. C’est ainsi que ça doit être. »

Différent en 2013

Celui qui a remporté 14 titres de Grands Chelems au cours de sa carrière a vécu une situation similaire en 2013, se relevant également d’une blessure importante. Toutefois, il avait alors connu l’une des meilleures saisons de sa carrière, terminant avec 10 titres et une fiche de 75-7 ainsi que deux titres majeurs.

« Après ma blessure en 2012, c’était presque un miracle pour moi (de revenir de la sorte en 2013) », a continué Nadal. « Cette saison, j’ai eu mes moments, des matchs que j’aurais dû gagner, mais que j’ai perdus. J’avais la chance de retrouver des sensations positives. Mais j’accepte ce qui s’est passé. »

« […] Cette année, je me sens bien physiquement. Je suis très positif, surtout après ma semaine à Hambourg. »

Souvenirs de 2005

Montréal aura toujours une place de choix dans le cœur de l’Espagnol, car c’est en 2005 qu’il y a remporté le premier titre sur surface dure de sa carrière. En finale, il avait triomphé de nul autre qu’Andre Agassi.

« C’est bien de revenir à Montréal », a confié Nadal. « Ce tournoi restera toujours (gravé) dans ma mémoire. […] C’était une belle finale avec plusieurs longs points joués d’une manière agressive. Ce match restera très spécial. »