En route vers la Coupe Rogers : Il y a de l’effervescence autour de Bianca à Miami

mercredi, 20 Mar

Bienvenue à En route vers la Coupe Rogers, un récapitulatif sur l’action de la WTA Tour avant l’édition 2019 de la Coupe Rogers présentée par Banque Nationale, qui aura lieu du 3 au 11 août, au Centre Aviva de Toronto.

Aujourd’hui, nous vous proposons un retour sur le magnifique parcours de Bianca Andreescu vers la conquête du titre d’Indian Wells et un aperçu du prochain tournoi Premier obligatoire du calendrier – l’Open de Miami, qui commence cette semaine.

(Photo : Jared Wickerham/BNP Paribas Open)

Bianca a raison de Kerber en finale de l’Open BNP Paribas

Il y a à peine trois mois, Andreescu occupait le 152e rang mondial et s’était fixé comme objectif de terminer 2019 au sein du Top 50. Aujourd’hui, elle est une championne de la WTA et siège au 24e échelon après avoir vaincu l’Allemande Angelique Kerber6-4, 3-6 et 6-4 en finale d’Indian Wells. Son parcours inattendu à l’Open BNP Paribas, lors duquel elle a éliminé cinq têtes de série, dont quatre du Top 20, a été ponctué par les mots qu’elle a prononcés lors de sa conférence d’après-match en déclarant qu’il s’agissait d’un « rêve devenu réalité. »

Andreescu aura probablement un sentiment de déjà vu cette semaine à Miami. En effet, tout comme à Indian Wells, la Canadienne croisera le fer avec la Roumaine Irina-Camelia Begu au premier tour. Un duel potentiel contre Kerber au troisième tour ferait un bon spectacle alors que la jeune joueuse de 18 ans tente de reproduire le succès qu’elle a connu sur la côte ouest.

N’oubliez pas que vous pourrez suivre les exploits de Bianca Andreescu, de Mississauga, à la Coupe Rogers présentée par Banque Nationale du 3 au 11 août, au Centre Aviva, à Toronto.

(Photo : Lynne Sladky, Associated Press)

Plusieurs ont des choses à prouver à Miami

La championne en titre de Miami, Sloane Stephens, arrive au tournoi après une prestation décevante en Californie alors qu’elle est tombée dès son premier match aux mains de la Suissesse Stefanie Voegele. En 2018, le triomphe de l’Américaine en Floride était son premier dans une épreuve de catégorie Premier obligatoire et s’ajoutait à sa couronne des Internationaux des États-Unis de 2017. Cette victoire avait vraiment donné le coup d’envoi à la saison de Stephens, qui avait ensuite atteint la finale de Roland-Garros et celle de la Coupe Rogers de Montréal avant de s’incliner 7-6, 3-6 et 6-4 face à la deuxième tête de série Simona Halep. Réussira-t-elle à défendre son titre à Miami ? Il faudra la surveiller de près.

Il ne fait aucun doute que Kerber voudra franchir une étape de plus qu’à Indian Wells. La joueuse de 31 ans, triple championne de Grands Chelems, connait un début de saison en deçà des attentes, tombant en huitième de finale aux Internationaux d’Australie contre l’Américaine Danielle Collins et, évidemment, ce revers face à Andreescu en finale de l’Open BNP Paribas. Toutefois, son talent est indéniable. En progression de quatre rangs à la suite de sa finale dans le désert californien, la native de Bremen tentera de récolter son premier trophée de l’année.

Les regards seront également tournés vers la triple championne de la Coupe Rogers Serena Williams après que la joueuse de 37 ans a été forcée à l’abandon à Indian Wells pour cause de maladie. En effet, l’Américaine a abrégé son duel avec Garbine Muguruza, qui allait perdre plus tard contre Andreescu, au début de la deuxième manche. L’an dernier, à Miami, la détentrice de 23 couronnes de Grands Chelems avait subi un revers au premier tour aux mains de Naomi Osaka, qui venait de s’adjuger les grands honneurs de l’Open BNP Paribas. Au deuxième tour, la dixième tête de série se mesurera à la gagnante du match opposant la Suédoise Rebecca Peterson à une joueuse issue des qualifications.

(Photo : Mauricio Paiz)

Le contingent canadien

Eugenie Bouchard ne fera pas partie du tableau principal à Miami, car elle a perdu au premier tour des qualifications contre la Japonaise Nao Hibino. Après avoir pris les devants 6-4, Bouchard a été incapable de poursuivre sur sa lancée, concédant les deux autres manches 6-0 et 6-4.

Forte de sa demi-finale du double de l’Open BNP Paribas aux côtés de Xu Yifan, Gabriela Dabrowski espère améliorer sa prestation de l’an dernier alors qu’elle était éliminée au troisième tour par Demi Schuurs et Elise Mertens en des comptes de 7-5 et 7-5.

(Photo : Mauricio Paiz)

Mots-clés