August 3-11, 2019 - TorontoAchetez des billets
X
FR EN
Home   Nouvelles   En route vers la Coupe Rogers : Les vedettes de la WTA se préparent pour la saison sur le gazon

En route vers la Coupe Rogers : Les vedettes de la WTA se préparent pour la saison sur le gazon

10 Juin 2019
Écrit par: Tennis Canada
Écrit par: Tennis Canada
Classé sous:

Bienvenue à En route vers la Coupe Rogers, un récapitulatif sur l’action de la WTA Tour avant l’édition 2019 de la Coupe Rogers présentée par Banque Nationale, qui aura lieu du 3 au 11 août, au Centre Aviva de Toronto.

Aujourd’hui, nous vous proposons un retour sur Roland-Garros ainsi qu’un aperçu de la saison sur le gazon en prévision de Wimbledon.

Photo : Roland-Garros

Couronnement d’un parcours inusité pour Barty à Roland-Garros

Voir Ash Barty soulever le célèbre trophée de Roland-Garros a été un moment spécial. Avant de mettre la main sur son premier titre de simple d’un Grand Chelem, la joueuse de 23 ans, du Queensland, en Australie, avait emprunté un chemin assez particulier.

Sa carrière de joueuse de tennis se déroulait relativement bien jusqu’en 2014, alors qu’elle annonçait qu’elle s’accordait une pause. À l’époque, Barty était classée à l’extérieur du Top 200 du simple et occupait le 40e échelon du double.

Pendant son hiatus, Barty s’est intéressée à un autre jeu de balle, le cricket, un des sports très populaires dans son pays natal. Alors qu’elle cherchait à concourir dans ce sport, les entraîneurs ont immédiatement été impressionnés par ses compétences et elle a ensuite joué pendant un an pour le Heat de Brisbane et le Fire du Queensland.

C’est en 2016 que Barty a effectué un retour au tennis professionnel et son classement avait alors chuté au-delà du 600 rang mondial. Trois ans plus tard, elle est une championne de Grand Chelem et occupe la deuxième place de la WTA grâce à un triomphe de 6-1 et 6-3 aux dépens de la Tchèque Marketa Vondrousova. Quelle incroyable histoire !

Photo : Getty Images

Prochaine étape : le gazon

Le temps magnifique du week-end dernier à Toronto a inondé le Centre Aviva de soleil et a rappelé que la Coupe Rogers est à nos portes. Il faudra toutefois patienter encore un peu, car avant cela, les joueuses doivent se préparer pour la saison sur le gazon et sans doute le plus prestigieux de tous les tournois du Grand Chelem, Wimbledon.

Évidemment, plusieurs tournois préparatoires sont prévus avant les Championnats du All England Lawn Tennis Club, mais ce que l’on veut vraiment savoir est qui soulèvera le précieux trophée à la fin de la deuxième semaine de juillet.

Entre-temps, plusieurs grands noms de la WTA participeront à la Classique Nature Valley de Birmingham (17-23 juin), comme la Britannique Johanna Konta, la numéro un mondiale Naomi Osaka, Garbine Muguruza et la finaliste des Internationaux des États-Unis de 2017 Madison Keys.

Photo : Roland-Garros

Le contingent canadien

Grâce à un parcours presque parfait, Leylah Annie Fernandez, 16 ans, a écrit une page de l’histoire en devenant la première Canadienne à être couronnée championne des épreuves juniors de Roland-Garros. Sa victoire de 6-3 et 6-2 aux dépens de l’Américaine Emma Navarro lui a permis de terminer le tournoi sans avoir concédé une seule manche à ses rivales.

La spécialiste du double Gabriela Dabrowski a bien faille se joindre à sa coéquipière de la Fed Cup dans le cercle des vainqueurs alors qu’elle prenait part à la finale du double mixte à Paris. Malheureusement, la native d’Ottawa et son partenaire croate Mate Pavic se sont inclinés 6-1 et 7-6(5) face à Latisha Chan et à Ivan Dodig.

Eugenie Bouchard a effectué un retour au jeu à la Porte d’Auteuil, mais n’a pas réussi à franchir le premier tour, tombant en des comptes de 6-2 et 6-2 aux mains de Lesia Tsurenko, 27e tête de série de l’épreuve.

Bianca Andreescu, championne d’Indian Wells, a remporté son premier duel 5-7, 6-4 et 6-4 face à Marie Bouzkova. Cependant, elle a dû déclarer forfait avant son match de deuxième tour contre Sofia Kenin en raison d’une blessure à l’épaule. L’adolescente espère toutefois reprendre la compétition bientôt et, comme ses compatriotes, faire des vagues sur la pelouse.

(Photo de l’article : Wimbledon)