August 3-11, 2019 - TorontoAchetez des billets
X
FR EN
Home   Nouvelles   L’ère des Williams

L’ère des Williams

20 Juin 2018
Écrit par: Tennis Canada
Écrit par: Tennis Canada
Classé sous:

Les sœurs Williams ont fait leur début sur le circuit professionnel de la WTA à l’âge de 14 ans, soit en 1994 à Oakland, pour Venus, et en 1995 chez nous, à Québec, pour Serena. C’est donc dire que depuis près de 25 ans, ces deux Américaines font vibrer les passionnés de tennis du monde entier. Au fil des années, elles ont réussi à dominer et à révolutionner le tennis féminin ; leur empire est tellement puissant qu’il est possible d’affirmer que nous vivons à l’ère des Williams.

Supérieures, à tous les points de vue

Inutile de se le cacher, les sœurs Williams sont incontestablement deux des meilleures joueuses de tennis que l’histoire aura connu. Elles ont, tout au long de leur carrière, dominé leurs adversaires à tous les niveaux et elles continuent d’ailleurs de le faire. En effet, en janvier 2017, alors qu’elle était enceinte de huit semaines, Serena a remporté les Internationaux d’Australie devant sa sœur. La même année, Venus participait à la finale de Wimbledon et atteignait le carré d’as des Internationaux des États-Unis. Elles étaient alors âgées de 35 et de 37 ans, respectivement.

Reconnues pour leur puissance, leur force de concentration et leur persévérance, les frangines ont tout raflé sur le circuit de la WTA depuis leurs débuts. Serena Williams compte 23 titres de simple en tournois du Grand Chelem, un record de l’ère moderne, tandis que son aînée en détient sept. Ensemble, elles en possèdent donc 30, ce qui est nettement supérieur aux autres joueuses du Top 100 actuel de la WTA qui en cumulent 20. Ces deux joueuses font donc, à elles seules, mieux que 99 autres rivales réunies… Statistique impressionnante n’est-ce pas ?

Autre fait marquant : elles ont été les deux finalistes des quatre tournois du Grand Chelem entre l’édition 2002 de Roland-Garros et l’édition 2003 des Internationaux d’Australie, la cadette l’emportant à toutes les occasions. Du jamais vu !

Les sœurs Williams ont toutes les deux occupé le sommet de la hiérarchie de la WTA. Au total, elles ont été classées au premier rang mondial durant 330 semaines, ce qui équivaut à près de 6 ans et demi de règne. D’ailleurs, Serena détient le record du plus grand nombre de semaines consécutives à la tête du classement de la WTA avec 186, à égalité avec Steffi Graf.

Leur empire s’étend à l’extérieur des terrains de tennis. Du showbiz à la décoration d’intérieur en passant par la mode, les sœurs Williams sont investies dans plusieurs domaines. Venus est présidente de « V Starr Interiors », une entreprise de décoration d’intérieur située à West Palm Beach, en Floride. Elle préside également la compagnie de vêtements sportifs féminins « EleVen » et a écrit plusieurs romans, dont « Come to Win », en 2010. Quant à Serena, elle a participé à l’ouverture de deux écoles secondaires au Kenya, détient sa propre ligne de mode et plus récemment, elle était la vedette d’une série documentaire, « Being Serena ».

Leur lègue au tennis féminin

Les sœurs Williams ont changé le visage du tennis féminin en obligeant leurs adversaires à s’adapter à la puissance de leurs frappes et à leur constance. Par exemple, Serena peut servir à plus de 200 km/h… Rares sont les joueuses qui peuvent en faire autant ! Quant à Venus, elle possède des habiletés à la volée qui sont comparables à celles des joueuses de double, et ce n’est pas peu dire. Les sœurs Williams ont façonné le tennis féminin que l’on connaît aujourd’hui, notamment en rehaussant les exigences physiques. Sylvain Bruneau, capitaine de l’équipe canadienne de la Fed Cup, affirme que depuis que les Williams évoluent sur le circuit professionnel, les premières frappes de l’échange revêtent une importance capitale. En tentant constamment de prendre l’ascendant dans l’échange, elles obligent leurs adversaires à être plus précises et plus puissantes, tant au service qu’en retour de service. Selon Nicolas Perrotte, entraîneur et préparateur physique national en chef ayant travaillé pour la Fédération française de tennis avant de se joindre à Tennis Canada, en raison des capacités de couverture de terrain des sœurs Williams, de leur flexibilité, de leur coordination, de leur vitesse et, bien sûr, de leur puissance hors du commun, les joueuses doivent se préparer toute l’année pour le jour où elles devront les affronter.

Bien que nous espérions tous que les sœurs Williams continuent à jouer au tennis ad vitam aeternam, il faut se rendre à l’évidence que l’heure des nouveaux défis approche pour elles. Tout comme les Evert, Navratilova, Graf et Seles, elles laisseront des traces indélébiles dans les annales du sport. Leur hargne, leur détermination, leur passion et leur charisme manqueront assurément à tous les amateurs de tennis du monde lorsqu’elles décideront d’accrocher leur raquette. Voici donc un conseil : profitez-en et admirez leur talent indéniable pendant qu’il est encore temps.