Malgré la pluie, Venus remporte son tout premier match à Toronto

mardi, 8 Août

par Jeff Donaldson

C’est Venus Williams qui a eu l’honneur de donner le coup d’envoi à la soirée d’ouverture de la Coupe Rogers en signant un gain de 6-1, 3-6 et 6-3 aux dépens de la Roumaine Irina-Camelia Begu, en 1 h 58.

Dès le début de la rencontre, l’aînée des sœurs Williams a pris les commandes en produisant les mêmes coups de fond explosifs qui lui ont permis d’accéder à deux finales de Grands Chelems cette année. Finaliste à Montréal il y a trois ans, Williams, 37 ans, n’a jamais été embêtée à la manche initiale, mais a fait face à un peu plus de résistance au deuxième acte.

Attaquant plus profondément dans le terrain et profitant des fautes directes de son adversaire, Begu a forcé la tenue d’une manche décisive pour le plus grand plaisir de ses partisans roumains. Toutefois, comme ce fut souvent le cas cette année, Venus Williams a trouvé le moyen de puiser dans ses réserves pour sceller l’issue de la rencontre après une longue interruption en raison de la pluie.

Alors qu’elle a déjà réalisé tout ce qu’il était possible d’accomplir, Williams signait sa toute première victoire à Toronto. Lorsqu’elle a fait ses débuts dans la ville reine en 1995, Begu n’avait que cinq ans. Même si le succès ne lui a jamais souri à Toronto, Venus a obtenu d’excellents résultats à Montréal, notamment en 2014 alors qu’elle accédait à la finale.

Cette année, Venus a retrouvé sa forme des beaux jours et accumulent quelques-uns de ses meilleurs résultats depuis qu’on lui a annoncé qu’elle souffrait du syndrome de Sjögren, une maladie du système immunitaire.

En effet, contre toute attente, elle a atteint la finale des Internationaux d’Australie avant de s’incliner aux mains de sa sœur Serena. Le mois dernier, elle a refait le coup à Wimbledon.

Tags