August 3-11, 2019 - TorontoAchetez des billets
X
FR EN
Home   Nouvelles   Quatre mères évolueront en simple à la Coupe Rogers

Quatre mères évolueront en simple à la Coupe Rogers

27 Juil 2018
Écrit par: Tennis Canada
Écrit par: Tennis Canada
Classé sous:

La Coupe Rogers présentée par Banque Nationale, qui s’amorcera dans quelques jours, s’apprête à accueillir à Montréal les meilleures joueuses de la WTA. Parmi celles-ci, quatre effectueront même le voyage avec leur petite famille afin de disputer l’épreuve du simple.

Tout d’abord, Kateryna Bondarenko, qui prendra part aux qualifications, en sera à sa deuxième Coupe Rogers à Montréal en compagnie de sa fille Karin, née en mai 2013. En 2016, elle s’était qualifiée pour le tableau principal avant de plier l’échine au tour initial face à la 14e tête de série Karolina Pliskova. Entraînée par son mari Denis Volodko, l’Ukrainienne avait pris une pause de la compétition lorsqu’elle est tombée enceinte. Toutefois, huit mois après la naissance de son premier enfant, elle a décidé de reprendre la route avec ses raquettes en compagnie de sa fille. Même si le retour au jeu n’a pas été de tout repos, la joueuse de 31 ans ne regrette pas une seconde la décision qu’elle a prise. « C’est plus agréable de voyager avec elle puisqu’elle me fait rire même si j’ai perdu ou que je suis de mauvaise humeur. C’est bien de l’avoir et de ne pas penser qu’au tennis », a-t-elle d’ailleurs confié.

De son côté, Tatjana Maria, actuelle 81e raquette mondiale, en sera à sa première participation à la Coupe Rogers de Montréal et arrivera dans la métropole avec sa fille Charlotte, née à la fin de l’année 2013, ainsi qu’avec son mari, qui est également son entraîneur. L’Allemande connaît les meilleurs moments de sa carrière depuis qu’elle est devenue maman. En effet, en novembre dernier, elle s’est hissée au 46e rang de la WTA pour la première fois de sa carrière. En juin 2017, elle a conquis son premier titre, en Espagne, avant d’éliminer Elina Svitolina, alors cinquième mondiale, au premier tour de Wimbledon. Tatjana ne s’étonne pas d’obtenir autant de succès depuis la naissance de sa fille, car, selon elle, voyager en famille est une expérience extraordinaire.

Victoria Azarenka, en sera également à sa première participation au tournoi montréalais depuis la naissance de son fils, en décembre 2016. Revenue au jeu depuis peu, elle a reçu un laissez-passer pour le tableau principal de la Coupe Rogers. Depuis la naissance de Leo, Azarenka s’est donné comme mission d’être le superhéros de son fils. Elle a également expliqué que trouver le parfait équilibre entre sa carrière et son fils est un défi qu’elle adore relever. « Ma vision a changé puisque le tennis, en fin de compte, est un travail et vous faites ce travail pendant une certaine période de temps. Quand vous êtes parent, c’est pour le reste de votre vie », a-t-elle commenté. Voyons voir si Leo porte chance à la triple demi-finaliste de la Coupe Rogers, cette année !

La quatrième mère à prendre part au tableau du simple n’est nulle autre que Serena Williams, qui sera de retour à Montréal pour la première fois depuis 2014. La carrière de l’Américaine ne semble pas avoir été affectée par la naissance d’Alexis Olympia, en septembre 2017. En effet, il y a quelques semaines, l’ex-numéro un mondiale a atteint la finale de Wimbledon. Qui plus est, elle a même conquis son 23e titre de Grands Chelems aux Internationaux d’Australie alors qu’elle était enceinte de quelques semaines. La récipiendaire d’un laissez-passer pour le tableau principal de la Coupe Rogers partira à la conquête de son quatrième trophée canadien — son premier à Montréal.

Rendez-vous dans quelques jours, alors que ces quatre mamans prendront part à la Coupe Rogers présentée par Banque Nationale !