4-12 août 2018 - TorontoAchetez des billets
X
FR EN
Accueil   Nouvelles   Résumé du tournoi

Résumé du tournoi

16 Août 2015
Écrit par: Tennis Canada
Écrit par: Tennis Canada
Classé sous:

Les finalistes de la Coupe Rogers de Montréal sont maintenant connus. Le Serbe Novak Djokovic [1] affrontera le Britannique Andy Murray [2] dans cet affrontement ultime.

Voici le résumé d’une semaine complètement folle.

La domination : Andy Murray [2]

Après s’être incliné tôt à Washington la semaine dernière, Andy Murray a été parfait à Montréal, ne concédant aucune manche à l’Espagnol Tommy Robredo, au Luxembourgeois Gilles Muller, au Français Jo-Wilfried Tsonga et au Japonais Kei Nishikori.

La surprise : Jérémy Chardy

Personne n’attendait le Français Jérémy Chardy, 49e joueur mondial, en demi-finale.

Il a tout d’abord vaincu son compatriote Nicolas Mahut, l’Argentin Leonardo Mayer avant d’enchaîner avec des victoires sur deux des serveurs les plus efficaces du circuit, le Croate Ivo Karlovic et l’Américain John Isner.

En demi-finale, Chardy n’a pu faire de miracle, s’inclinant contre le premier joueur mondial Novak Djokovic.

La déception : Tomas Berdych [5]

Décidément, le Tchèque ne se sent pas à l’aise à Montréal. Après une défaite surprise en 2013 face au Canadien Vasek Pospisil, Berdych s’est incliné 7-6 (5) et 6-3 à son premier match du tournoi, au deuxième tour, contre l’Américain Donald Young, joueur issu des qualifications.

Mentions honorables :

Stan Wawrinka [3] : battu par l’Australien Nick Kyrgios 6-7 (8), 6-3 et 4-0 au 2e tour, sur abandon en raison d’une blessure au dos.

Marin Cilic [6] : battu par l’Australien Bernard Tomic 6-3 et 6-4 au 2e tour.

Le match : Jérémy Chardy contre John Isner [16]

La foule présente pour la séance de jour, vendredi, en a eu pour leur argent. Alors qu’elle était clairement venue pour apprécier le spectacle de Novak Djokovic [1], c’est plutôt le Français Jérémy Chardy et l’Américain John Isner qui ont volé la vedette.

Chardy s’est imposé dans un match fou qui s’est terminé 6-7 (9), 7-6 (13) et 7-6 (4) après 3 h 8 min de jeu.

Mentions honorables :

Novak Djokovic [1] bat Ernests Gulbis, quarts de finale : 5-7, 7-6 (7) et 6-1

Jo-Wilfried Tsonga [10] bat Roberto Bautista Agut, 2e tour : 5-7, 7-6 (6 et 7-5

Gilles Muller bat Gaël Monfils [15), 2e tour : 6-3, 3-6 et 7-6 (4)

La controverse : Nick Kyrgios

Le jeune Australien de 20 ans ne s’est pas fait d’amis à la Coupe Rogers. Surtout pas Stan Wawrinka.

Au deuxième tour, Kyrgios, qui semblait irrité par le Suisse, a dit des propos désobligeants, captés par les micros sur le court Central, à propos de son rival.

Kyrgios a été mis à l’amende pour 10 000 $ pour ses propos à l’endroit de Wawrinka et pour 2 500 $ pour avoir insulté un chasseur de balles.

La folie : le vendredi fou

Pour illustrer la folie du vendredi, la séance du jour, qui normalement se termine en fin d’après-midi, s’est étirée jusqu’aux alentours de 22 h.

Les retards causés par la pluie et par la longueur des duels entre Chardy et Isner ainsi qu’entre Djokovic et Gulbis ont fait en sorte que la séance du soir s’est terminée bien après 1 h.

La marque : 10 000 aces pour Karlovic

Durant son match contre le Canadien Milos Raonic, le Croate Ivo Karlovic a claqué le 10 000e ace de sa carrière.

Il est ainsi devenu le deuxième joueur de l’histoire à atteindre ce plateau, derrière son compatriote Goran Ivanisevic.

Le coup : Kei Nishikori [4]

Opposé au Belge David Goffin [13] au troisième tour, le Japonais Kei Nishikori a réussi un coup plutôt improbable.

Nishikori a frappé un lob entre les jambes qui a complètement déjoué le Belgin.

Le moment hilarant : Novak Djokovic [1] gonfle ses muscles

Djokovic avait un peu de temps à perdre entre la deuxième et la troisième manche de son match face à Gulbis.

Désirant donner un petit spectacle aux spectateurs, le Serbe a mis son pouce dans sa bouche et a fait semblant de souffler, ce qui a eu pour résultat instantané de grossir son biceps gauche.

Le tout à la plus grande satisfaction des demoiselles présentes sur le Court central.

Le retour : Ernests Gulbis

Le Letton était le 10e joueur mondial en juin 2014. Un an plus tard, il a glissé au 87e échelon du classement de l’ATP.

Après s’être soumis aux épreuves de qualification grâce à une invitation des organisateurs, Gulbis a vaincu l’Autrichien Dominic Thiem (18e), le Tchèque Lukas Rosol (63e) et l’Américain Donald Young (79e).

Il s’est incliné en quart de finale face au Serbe Novak Djokovic [1] au terme d’un match serré.

Mention honorable :

Mikhail Youzhny : ancien numéro 8 mondial : le « Colonel », qui est maintenant 107e, a lui aussi participé aux qualifications. Au tableau principal, il a vaincu le Serbe Victor Troicki (19e) et le Français Gilles Simon [9] avant de s’incliner au troisième tour face à l’Espagnol Rafael Nadal [7].

La bataille : Filip Peliwo

Le Canadien Filip Peliwo avait obtenu un laissez-passer pour le tableau principal. Au premier tour, le champion junior de Wimbledon et des Internationaux des États-Unis de 2012 tirait de l’arrière 6-1 et 5-2 face à l’Ukrainien Sergiy Stakhovsky (60e). Il a toutefois gagné cinq parties consécutives pour remporter la deuxième manche 7-5.

Il s’est finalement incliné 6-1, 5-7 et 6-2.

Résultats canadiens :

Qualifications :

1er tour

Nicolas Mahut [1] bat Isade Juneau, 6-1, 7-5

Rajeev Ram [10] bat Peter Polansky, 7-6 (4), 7-6 (5)

Yen-Hsun Lu [5] bat David Volfson, 6-1, 6-1

Brayden Schnur bat Ruben Bemelmans [12], 6-4, 6-3

Hyeon Chung [6] bat Kelsey Stevenson, 6-2, 6-1

 

2e tour

Yen-Hsun Lu bat Brayden Schnur, 6-0, 6-1

 

Tableau principal :

1er tour

Vasek Pospisil bat Yen Hsun Lu, 6-4, 6-3

Sergiy Stakhovsky bat Filip Peliwo, 6-1, 5-7, 6-2

Pablo Andujay bat Frank Dancevic, 6-2, 6-4

Gilles Muller bat Philip Bester, 6-2, 6-3

 

2e tour 

John Isner [16] bat Vasek Pospisil, 6-7 (1), 4-6, 6-3

Ivo Karlovic bat Milos Raonic [8], 7-6 (1), 7-6 (1)