4-12 août 2018 - TorontoAchetez des billets
X
FR EN
Accueil   Nouvelles   Retour en arrière – Nadal prend 2005 par les cornes

Retour en arrière – Nadal prend 2005 par les cornes

22 Juin 2017
Écrit par: Tennis Canada
Écrit par: Tennis Canada
Classé sous:

En 2005, c’est un Rafael Nadal à peine âgé de 19 ans qui a triomphé sur les terrains du Stade Uniprix à Montréal. On n’y voit rien d’inhabituel aujourd’hui, mais en 2005, Nadal a véritablement pris le monde du tennis par surprise. À la même date en 2004, Nadal occupait le 62e rang de l’ATP et participait à la Coupe Rogers pour une toute première fois. Son parcours n’eut rien à voir avec celui de 2005, puisque l’Espagnol était tombé face à Lleyton Hewitt au premier tour.

C’est un Nadal bien différent qui est arrivé l’année suivante. Deuxième mondial, le Majorquin avait déjà huit titres à son arc en 2005, soit les tournois de Sao Paulo, d’Acapulco, de Monte-Carlo, de Barcelone, de Rome, de Bastad, de Stuttgart, ainsi qu’un premier Grand Chelem à Paris. Rafael Nadal était sans aucun doute la nouvelle sensation du tennis. Cependant, Nadal n’avait alors collecté aucun titre sur surface dure. Il était passé tout près à Miami, mais son aîné, le Suisse Roger Federer, l’avait freiné en finale. À Montréal, Nadal était déterminé : « Je veux en gagner un sur le dur. Je VAIS en gagner un sur le dur. »

Favori du tournoi est l’absence de Federer, Nadal a dû trimer fort au premier tour pour battre son compatriote Carlos Moya en trois manches de 6-3 6-7(0) et 6-3. Après des victoires convaincantes contre Ricardo Mello, Sébastien Grosjean, Mariano Puerta et Paul-Henri Mathieu, Nadal se réserve un face-à-face contre la légende du tennis américain Andre Agassi, 4e tête de série, en finale.

Nadal avait dit vouloir affronter Agassi avant qu’il prenne sa retraite et l’Américain avait répliqué que c’est plutôt lui qui voulait affronter Nadal avant que celui-ci se retire. Blagues ou pas, ce duel entre le gourou et la nouvelle sensation est un moment qui restera gravé dans l’histoire du tennis à Montréal.

Aux termes d’un match chaudement disputé, Rafael Nadal l’a emporté 6-3, 4-6 et 6-2 pour soulever son premier trophée de la Coupe Rogers.

Cette année, le fameux taureau a connu une saison similaire à celle de 2005, dominant largement sur la terre battue. Encore une fois arrêté par Federer en finale des Internationaux d’Australie et à Miami, Montréal lui donnerait-il sa chance de saisir, comme en 2005, son premier titre sur surface dure de la saison ?