August 3-11, 2019 - TorontoAchetez des billets
X
FR EN
Home   Nouvelles   Une nouvelle rivalité et des visages familiers en quart de finale

Une nouvelle rivalité et des visages familiers en quart de finale

09 Août 2018
Écrit par: Nick McCarvel
Écrit par: Nick McCarvel
Classé sous:

Sommes-nous en train d’assister aux premiers chapitres de ce qui pourrait être la prochaine grande rivalité du tennis masculin ?

Vendredi est la journée des quarts de finale de la Coupe Rogers présentée par Banque Nationale et bien que nous y verrons plusieurs visages familiers — Rafael Nadal, Grigor Dimitrov, Marin Cilic — Stefanos Tsitsipas est le nouveau venu dans le quartier.

Et il est un véritable bijou à regarder.

Le jeune joueur de 19 ans, qui est déjà le Grec le plus accompli de l’histoire du tennis, a signé ce que l’on peut qualifier de plus belle victoire de sa carrière en éliminant, en trois manches palpitantes, le quadruple champion de la Coupe Rogers, Novak Djokovic. Il mettait ainsi la table pour un affrontement avec le champion en titre, Alexander Zverev.

La semaine dernière, à Washington, l’Allemand avait eu raison de son rival en deux manches en route vers la conquête du titre.

Mais Tsitsipas peut-il prolonger sa séquence victorieuse au Canada qui comprend également un gain aux dépens de Dominic Thiem (7e) ?

Il en a assurément l’intention.

Ce qui rend ces deux joueurs si dangereux, si dynamiques et si plaisants à regarder, c’est la façon dont ils se déplacent sur le terrain. Ce sont deux athlètes à l’état pur — ce à quoi nous sommes maintenant habitués avec le numéro trois mondial Zverev, mais que nous découvrons chez Tsitsipas, qui a pris l’habitude de se jeter (littéralement) partout sur le terrain.

Nous pourrions avoir droit à une superproduction. Oh, en passant, qui, selon vous, possède la plus belle chevelure ?

La journée de vendredi s’amorcera avec le duel entre Dimitrov et le finaliste de Wimbledon Kevin Anderson. Les deux protagonistes croiseront le fer pour la huitième fois et Dimitrov possède une fiche de 6-1 face à son rival.

Les deux ont été poussés au bord du gouffre cette semaine, mais Dimitrov est passé bien près de l’élimination à deux reprises, premièrement contre Fernando Verdasco, puis face à l’Américain Frances Tiafoe, jeudi.

Anderson est également encore dans la course en double. Cette semaine, il évolue aux côtés de Djokovic et les deux comparses joueront sur le Grandstand en fin d’après-midi après avoir surpris les champions en titre Pierre-Hugues Herbert et Nicolas Mahut pour se tailler une place en quart de finale.

Même s’il n’avait pas joué sur le ciment depuis le mois de janvier, le numéro un mondial Rafael Nadal ne semble pas trop rouille, comme le prouvent ses victoires aux dépens de Benoit Paire, mercredi, et Stan Wawrinka, jeudi, dans ce qui sera probablement un des meilleurs matchs du tournoi.

L’Espagnol, qui possède trois trophées de la Coupe Rogers, se frottera à un autre champion de Grand Chelem, vendredi, alors qu’il sera opposé à Cilic, tombeur cette semaine de Borna Coric et de Diego Schwartzman.

Le dernier quart de finale mettra aux prises deux invités inattendus, soit Robin Haase et Karen Khachanov. Demi-finaliste l’an dernier à Montréal, Haase a stoppé le parcours du Canadien Denis Shapovalov, jeudi soir.

Âgé de 31 ans, Haase est un joueur aguerri qui sait très bien se débrouiller de partout sur le terrain. Le Russe Karen Khachanov, 22 ans, a quant à lui infligé des revers à Pablo Carreno Busta et à John Isner cette semaine. Chaque fois qu’il frappe la balle, Khachanov semble vouloir lui arracher la tête. Il joue le tout pour le tout sans trop de subtilités, ce qui rendra ce duel très intrigant.

Nous en aurons pour notre argent, c’est sûr. Quatre quarts de finale pour quatre places au carré d’as. Prêts ? Au jeu