4-12 août 2018 - TorontoAchetez des billets
X
FR EN
Accueil   Nouvelles   Vasek Pospisil impressionne les joueurs de la LNH au Défi hockey-balle

Vasek Pospisil impressionne les joueurs de la LNH au Défi hockey-balle

05 Août 2017
Écrit par: Emna Achour
Écrit par: Emna Achour
Classé sous:

Vasek Pospisil est encore loin d’accrocher sa raquette, mais si jamais l’envie lui prenait de réorienter sa carrière, il pourrait toujours tenter sa chance au hockey.

C’est du moins ce qu’ont laissé croire à la blague les joueurs de la LNH qui ont participé au Défi hockey-balle présenté par Knapper, samedi, après avoir fait face à une équipe composée notamment de Pospisil, de l’ancien joueur québécois Frédéric Niemeyer et du Néerlandais Robin Haase.

« C’était drôle à voir, a mentionné l’attaquant du Canadien de Montréal Charles Hudon. Alex Burrows et moi on se demandait si Vasek allait vraiment jouer cette semaine parce qu’il jouait dur aujourd’hui, il voulait vraiment aller chercher la balle et il prenait le temps de se replier donc on se posait des questions. »

Pospisil a effectivement au moins un match à l’horaire cette semaine, lui qui fera face à son compatriote Peter Polansky au premier tour. Espérons qu’il lui restera encore de l’énergie après la performance qu’il a livrée samedi.

« J’ai trouvé que Vasek était écoeurant, a évoqué l’attaquant des Stars de Dallas Antoine Roussel. Il était vraiment bon. Il travaillait fort et la preuve, c’est qu’il suait énormément. J’étais impressionné par son implication. »

« C’est vrai, j’étais très intense », a reconnu Pospisil, sourire en coin. « Notre équipe a joué à 100 pour cent de sa capacité, mais je pense que [les joueurs de hockey] ont dû jouer à environ quatre pour cent… et on a quand même perdu. C’était très physique, mais on a eu du plaisir. Ce n’est pas tous les jours qu’on peut essayer d’autres sports avec des professionnels, donc c’était une très belle expérience. »

En plus de Hudon, Burrows et Roussel, Pospisil et son équipe ont également dû se mesurer à Alex Killorn du Lightning de Tampa Bay, Jonathan Huberdeau des Panthers de la Floride, à l’ancien du Canadien Donald Audette, au jeune espoir du Tricolore Michael McCarron et à la nouvelle acquisition de l’équipe montréalaise, Jonathan Drouin.

Pospisil a toujours été un fan de hockey, lui qui a suivi le Canadien lorsqu’il a habité à Montréal pendant son passage au Centre National d’entraînement, et qui aime aussi beaucoup les Canucks de Vancouver puisqu’il est natif de Vernon, en Colombie-Britannique. Mais malgré les fleurs que lui ont lancées les joueurs de la LNH qu’il a affrontés samedi à propos de son jeu, l’athlète de 27 ans a admis ne pas avoir beaucoup joué au hockey dans sa vie.

« Je jouais surtout quand j’avais 10 ou 11 ans avec mon frère dans la rue, mais depuis ce temps-là je crois que n’ai pas joué du tout, a-t-il dit. Aujourd’hui j’essayais juste de courir un peu partout et de mettre beaucoup de pression, mais je pense que mon niveau de jeu n’était pas aussi fort que ce que les autres joueurs ont dit! »

Drouin le fan de tennis

Beaucoup de gens se sont déplacés pour voir Drouin à l’œuvre pour la première fois dans son uniforme tricolore, et le Québécois n‘a pas eu besoin de se faire tordre le bras pour accepter l’invitation de Tennis Canada.

« Je suis un grand fan de tennis et j’étais très content quand j’ai appris que [Roger] Federer venait cette semaine, a-t-il déclaré. Mon père et moi on regardait toujours ses matchs quand j’étais plus jeune donc j’ai hâte de le voir à l’œuvre en live. […] Il y a de bonnes chances que j’essaie de le rencontrer. C’est une de mes idoles tous sports confondus. »

Les partisans présents pourront se vanter d’avoir assisté au tout premier but de Drouin dans l’uniforme du Bleu-Blanc-Rouge, un but qui a ultimement permis à l’équipe des joueurs de la LNH de l’emporter 5-4 contre les joueurs de l’ATP.

« Je ne suis pas sûr que ça soit vraiment mon premier but, mais c’est vrai que c’était un petit aperçu, a évoqué Drouin en riant. C’était une belle expérience, c’était super de jouer contre des joueurs de tennis. Et je pense qu’ils ont eu autant de plaisir que nous. »