Andreescu est la championne de la Coupe Rogers

Vous est présenté par
dimanche, 11 Août
Vous est présenté par

Sunday, August 11, 2019 – XXX plays XXX in finals of Rogers Cup presented by National Bank at the Aviva Centre in Toronto, Ontario. (Jared Wickerham/Tennis Canada)

Bianca Andreescu est la première Canadienne en 50 ans à conquérir le titre de la Coupe Rogers présentée par Banque Nationale après que Serena Williams a été obligée d’abandonner le match en raison d’une blessure au haut du dos.

Andreescu menait 3-1 dans la première manche lorsque Williams, détentrice de trois couronnes au Canada, a demandé l’aide du thérapeute.

Andreescu a connu un parcours de rêve cette semaine, ayant remporté six matchs consécutifs, et mérite pleinement les grands honneurs malgré une fin abrupte.

« Ce n’est pas ainsi que je m’attendais à gagner et je ne m’attendais certainement pas à ce que Serena abandonne le match, mais tu (Serena) es vraiment une championne sur le terrain et à l’extérieur des courts. »


Elle a poursuivi : « Je suis sans voix. Je suis la première Canadienne à gagner ici depuis 1969. C’est un rêve devenu réalité. J’ai eu plusieurs matchs difficiles (mais) je n’arrêtais pas de me dire “N’abandonne jamais.” J’ai essayé de voir tout ça comme un défi et non comme un inconvénient. »

« Ce n’est que le début. »

Les larmes aux yeux, Serena s’est aussi adressé à la foule. « Je suis désolée de ne pas avoir été capable de jouer aujourd’hui. J’ai essayé, mais je n’ai pas pu. Bianca, tu as un excellent esprit sportif. Ce fut une année difficile, mais je vais me relever. »


Au cours de la semaine, Andreescu a eu besoin de trois manches pour se départir d’Eugenie Bouchard, de Daria Kasatkina, de Kiki Bertens et de Karolina Pliskova, en plus de disputer un intense duel de deux manches contre Sofia Kenin, en demi-finale.

Elle récolte ainsi son deuxième titre de la WTA, plus de 500 000 $ US en bourse et 900 points de classement. Elle fait maintenant partie du Top 10 de la Course vers Shenzhen, qui accueillera les Finales de WTA réunissant les huit premières du monde.

Il s’agit d’un remarquable retour au jeu pour Andreescu qui, blessée à une épaule, n’avait disputé qu’un match depuis le mois de mars. LA joueuse de 19 ans ajoutera le trophée de la Coupe Rogers à celui d’Indian Wells qu’elle a remporté au printemps.

Elle espère que son triomphe inspirera une nation.

« J’espère que cela pourra être une source d’inspiration pour les jeunes Canadiens des quatre coins du pays », mentionnait-elle. « Si tu as un rêve et que tu crois en toi, tout est possible. »

Mots-clés