Polansky si près du but

mardi, 6 Août

Après les victoires de Milos Raonic et de Denis Shapovalov, la foule du Stade IGA a longtemps cru qu’un troisième Canadien allait se faufiler au deuxième tour de la Coupe Rogers présentée par Banque Nationale.

Peter Polansky a donné une bonne frousse au Français Gaël Monfils, 16e tête de série, qui est sorti vainqueur à l’issue de trois manches de 6-7 (4), 6-3 et 6-3.

Maîtrisant son art avec virtuosité et porté par une foule enthousiaste, le Canadien a subtilisé la première de belle façon, dominant le jeu décisif et exécutant des coups de maître.

Jusqu’à 3-3 en deuxième manche, Polansky pouvait croire au miracle. Une perte d’énergie allait cependant provoquer deux bris de services consécutifs contre lui et forcer la tenue d’une manche ultime.

À partir de ce moment, les jeux étaient faits. Monfils avait retrouvé l’agilité et la précision de ses beaux jours et il allait mettre fin aux hostilités après 2 h 11 min de jeu enlevant, parsemé de cinq bris contre deux et de quatre aces contre trois. Le Français a réussi 102 points contre 91 pour Polansky en route vers une participation au deuxième tour.

Mots-clés